Actualité de la Cave

Portraits de vigneron

Le Domaine des Griottes

Installés depuis 1999, à St Lambert du Lattay, Patrick Desplat, sa femme Claire et Sébastien Larrieu, ont créé le Do. des Griottes.
Une dizaine d’hectares de vignes, autours de St Lambert du Lattay, et Rochefort sur Loire, partagés entre les cépages Chenin Blanc, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Grolleau, Gamay, Chardonnay, Sauvignon,et Pineau d’Aunis.

La philosophie du domaine est simple :
Faire du vin avec du raisin et rien d’autre. Inutile de dire que c’est ce qui nous a plu tout de suite, de voir des jeunes vignerons s’installer avec pour but de faire du vin le plus authentique possible, et qui en plus d’année en année s‘améliorent.
Pas de mécanisation intempestive, respect du végétal, et du vivant aussi, car il n’y a pas de désherbant chimique ou autre.
Le travail à la vigne devient alors très dur, mais les "Griottes" s’en accommodent tant ils sont heureux de faire partager du bonheur à travers leurs produits :

Vin de Pays du Jardin de la France : 2002

  • La Sauvageonne : cépage sauvignon, tout sauf végétal !!
    Un vin très exotique, fruité, riche et fin.
    Ah !! Enfin un sauvignon digne de ce nom.
  • La Voie Lactée : cépage Chardonnay.
    Allez savoir, peut être parce que ce vin fait sa fermentation Malo-lactique, ou qu’en le dégustant on a la tête dans les étoiles…un chardonnay à en faire pâlir plus d’un.
    Gras, puissant et complexe, mais jamais dénué de fraîcheur.
  • La Poivrière : le cépage Pinot d’Aunis, peut être assemblé dans les Anjou rouge mais au domaine il est vinifié seul pour notre plus grand bonheur.
    Un vin fruité, très léger à consommer presque sans modération, et une note de poivre blanc qui explique le nom.
  • La Goulue : cépage grolleau, qui donne ici un vin de soif avec des tannins très fins et une belle rondeur.
    Vin gourmand particulièrement réussit cette année 2002.

Anjou Gamay : 2002

  • Homo Erectus : l’homme qui se lève… un doux parfum de gamay qui se déguste toujours très facilement, vin de plaisir par excellence, il se partage avant tout.

Anjou Blanc : 2001

  • La Roche : ce vin de chenin pur, porte bien son nom…de la minéralité. C’est un vin qui prend à l’aération une dimension gastronomique. Un suprême de volaille aux morilles en sera témoin.
    Le 2002 travaille tranquillement en barrique, et nous a paru encore supérieur aux millésimes précédents.

Anjou Rouge :

En 2002, le temps n’a pas permit de produire des raisins concentrés aptes aux Anjou Villages, les vins resteront donc classés en Anjou rouge. Vins de fruits, légers et friands ils raviront les palais, et je les considère comme des vins de soif, d’autant qu’avec très peu de souffre ils sont étonnement digestes.

Les moelleux :

Pas de moelleux en 2002, les plus beaux raisins sont allés dans "La Roche".
De plus la production de moelleux en 2001 a été exceptionnelle, ils vont bientôt sortir, il nous faut être patients.
Les Coteaux du Layon du domaine sont jamais trop fatigants, toujours frais malgré leur richesse et pour avoir goûté les quelques barriques qui attendent,…hum !! vivement la mise en bouteille.

<< Retour


Infos clients, nouveautés.... Nos dernières escapades Ballades régionales
Copyright © 2003 - ON AIR International. Tous droits réservés.